Prise en main du PlayStation VR : mon avis

Une semaine après sa sortie officielle, j’ai pu enfin tester le PlayStation VR chez moi. Étant très intrigué par cette nouvelle technologie qu’est la réalité virtuelle, j’ai pu ainsi faire quelques expériences VR via la compilation de démos jouables offerte avec le PlayStation VR sous la forme d’un Blu-ray. De quoi rappeler à certains la nostalgie des CD de démos de la première PlayStation par exemple. A défaut de ne pas à débourser mes quelques euros restant sur mon compte en banque une fois acheté le casque VR de Sony, ce disque de démo intitulé sobrement PlayStation VR Demo Disc m’a quand même permis de faire me forger un avis sur la qualité des jeux du line-up de lancement du PS VR. Néanmoins je n’ai pas résisté longtemps à l’envie de finalement me procurer deux jeux complets sur PlayStation VR à savoir : Super Stardust Ultra VR et Tumble VR. Deux jeux qui sont disponibles à petits prix par rapport à d’autres. Sans plus attendre voici donc un petit aperçu de mes quelques heures passés avec dame VR 😀 !

Le matériel

dsc_0797
La taille du guide du PlayStation VR comparé à la taille de ma main.

Avant de s’attarder aux jeux, petit topo sur le matos. Le premier bon point c’est quand même la facilité d’installation de l’appareil. Déjà que tout est soigneusement bien rangé de base dans le carton, les câbles sont numérotés pour pas que le couillon padawan lambda s’y perde et le guide d’installation est surement le guide le plus imposant niveau taille et peut-être même le plus synthétique/explicite que je n’ai jamais vu 😀 !

Côté installation, je dirais qu’avec un peu de logique et d’attention sur les instructions du grand livret bleu et bien c’est somme toute très simple à mettre en place en cinq minutes chrono une fois tous les câbles et autres éléments sortis de la boite. Bilan : six branchements à faire, un boitier supplémentaire à rajouter et zéro prise de tête à signaler.

dsc_0796

dsc_0794Le casque VR en lui même est très facile à porter. Confortable et design, il s’adapte bien à la forme du visage et se fait léger à l’utilisation. Le PS VR s’adapte très bien à des personnes portant des lunettes puisque le masque peut se glisser très facilement d’avant en arrière via un bouton situé en dessous. Seul bémol : on remarquera un très léger jour en bas du regard quand on porte le casque mais rien de bien gênant en jouant.

Un seul câble sort du casque sur le côté gauche à l’arrière du casque pour délivrer le signal vidéo, audio et envoyer le positionnement dans l’espace pour être relié à un boitier externe à la PS4 nommé Processor Unit traitant le signal vidéo pour le diffuser sur chaque œil ainsi que la spatialisation du son pour une meilleure immersion. Relié à ce même câble : une petite télécommande à 4 boutons qui se distinguent très bien au toucher pour allumer ou éteindre le casque, couper ou activer le microphone intégré au PS VR et enfin régler facilement le volume sonore de la sortie jack de celle-ci permettant de brancher n’importe quel casque. Sony offre d’ailleurs une paire d’écouteurs intra-auriculaires d’une qualité plutôt correcte même si rien ne remplace une bonne paire d’écouteurs ou un bon casque. Je privilégie cependant la première option car moins contraignant au niveau de l’arceau du casque sur le PS VR à porter.

Lors du premier allumage on a l’interface de la PS4 qui s’affiche sur l’écran du casque en simulant une TV de grande taille. Si l’image peut vous paraitre pixelisée c’est tout simplement due à la technologie propre à la VR des lentilles collées directement à l’écran. C’est pas choquant ni gênant mais ça se voit. La qualité de l’image est bonne mais manque parfois un peu de netteté dans quelques titres VR due notamment à une baisse de la résolution et la fonctionnalité « cinématique » est vraiment top. C’est simple on se croirait vraiment comme devant un grand écran de cinéma. Niveau son : là dessus c’est très bon. Enfin la spatialisation sonore en trois dimensions fonctionne très bien.


Jeux

playstation_vr_demo_disc1

Qu’on se le dise : la plupart des jeux sur PlayStation VR sont trop cher pour le moment. Comptez 60 € pour un EVE Valkyrie ou un Battlezone par exemple et 40 € pour la compilation de jeux : PlayStation VR Worlds. Du coup je me suis rabattu sur le disque de démo fourni avec le PlayStation VR (vous savez, celui dont j’ai évoqué au début ?). Une compilation de démos de jeux somme toute bien représentative du PlayStation VR avec : Headmaster, Battlezone, RIGS Mecanized Combat League, Driveclub VR, EVE: Valkyrie, PlayStation VR Worlds… Comme dit précédemment je me suis quand même procuré Super Stardust Ultra VR et Tumble VR car vendu à moins de 10 € sur le PS Store et par intérêt pour ces derniers en plus de la démo jouable et gratuite d’Until Dawn : Rush of Blood. Sans plus attendre voici donc mon avis sur les jeux PS VR que j’ai pu testé :

Headmaster

https://i2.wp.com/static.blog.playstation.com/wp-content/uploads/2015/06/headmaster.jpg

Headmaster c’est un jeu de foot ou plutôt un jeu où vous êtes censé marquer des têtes par le simple mouvement de votre casque VR sur la tête. Et c’est tout ! Dire qu’il est vendu à 20 € sur le PlayStation Store ! La démo seule m’a moi même suffit en fait. Suffit dans le sens où le jeu propose déjà en fait suffisamment d’éléments de gameplay dans sa démo (à savoir juste bien viser avec sa tête). Ai-je vraiment envie de continuer à y jouer ? Et bien non. Pourtant en lui même le principe fonctionne bien et c’est même plutôt bluffant techniquement au niveau gestion de la visée. Mention spéciale d’ailleurs à cette voix off qui ne peut s’empêcher d’être dans le second degré à tout va. Heureusement parce que bon, se retrouver sur un terrain de foot tout seul en pleine nuit devant des cartons à tirer : c’est chiant. En somme : une démo technique bien réussie mais qui ne mérite pas ses 20 €.

RIGS Mechanized Combat League

https://media.playstation.com/is/image/SCEA/rigs-mechanized-combat-league-screen-04-ps4-us-29jun16?$MediaCarousel_LargeImage$

En voilà un nom pour un jeu vidéo, n’est-ce pas ? Et bien c’est le nouveau jeu de Guerilla Cambridge. Un jeu exclusif au PlayStation VR où vous incarnez un RIGS : une énorme machine lourdement armée et surpuissante des temps futurs pour affronter d’autres RIGS dans une arène sportive. J’ai pu tester le mode solo dans une arène de Power Slam : une arène avec un but central en forme d’anneau où l’on doit sauter dedans pour marquer des points. Le gameplay est simple : viser, tirer, bouger, sauter. Je dois avouer que la visée est précise et que l’ambiance y est. C’est prometteur mais un peu frustré de ne pas en avoir découvert un peu plus dans la démo en sachant que je n’ai pas non plus envie de débourser 60 balles pour un jeu avec seulement trois types de sports et deux modes de jeux seulement.

Battlezone

https://i2.wp.com/static.blog.playstation.com/wp-content/uploads/2015/06/battlezone.jpg

Comme pour RIGS, Battlezone souffre des mêmes défauts à sa sortie : c’est trop cher et la démo est trop peu fournie pour s’en faire un réel avis dessus. Néanmoins de ce que j’ai pu essayé c’était très bien fichu. Des tanks, des tourelles et des avions à tirer. Une démo trop courte mais assez bonne pour que j’envisage de le prendre… plus tard et pour moins cher. Le radar présent dans le tank permet de bien de se repérer et ainsi prendre de court l’ennemi. Un genre de jeu qui est typiquement bien pensé pour la VR.

Driveclub VR

Je l’attendais celui là avec joie parce qu’un jeu de course automobile à faire en VR c’est quand même ce qu’il y a de plus classe. Rien de plus immersif que de pouvoir se retrouver comme à bord d’une voiture, conduire à 200 à l’heure et pouvoir se retourner facilement dans notre cockpit pour avoir une vue sur nos concurrents sur le côté. Et puis il y a eu ces retours de la part de certains de la presse spécialisée qui m’ont refroidi. Il paraît que Driveclub fout la nausée chez pas mal de monde et même la rédaction de GamesRadar n’a pas pu tenir le coup, ni même chez Digital Spy. D’autres en revanche comme chez Gamekult ou même Eurogamer on est un peu plus enthousiaste. Et moi me direz-vous ? Et bien le déjeuner est resté, le cœur s’est bien accroché. A vrai dire je m’attendais à bien pire suite aux nombreux retours. Aucun trouble à signaler mais un downgrade significatif des graphismes est à prévoir. Rien de bien méchant au demeurant quand on joue, ça reste plutôt beau par moment notamment les paysages, le cockpit du véhicule ou les jeux de lumière mais le décor à l’arrière est brouillon voir flou en raison d’une résolution assez faible et de textures peu détaillées. Inutile de voir le rendu sur une capture, ce n’est pas représentatif de la qualité VR intrinsèque de ce Driveclub VR. Néanmoins les sensations de conduites sont bonnes et c’est vraiment un jeu qui a sa place en VR. J’attends si une certaine PS4 Pro pourrait un peu donner un peu plus de cachet graphique à Driveclub VR. En bref : prometteur, immersif mais peut mieux faire techniquement. Driveclub VR n’est pour moi ni une daube absolue ni une réussite totale : c’est un jeu moyen. Si vous souhaitez avoir une très bonne expérience de conduite en réalité virtuelle, attendez la sortie de GT Sport et de la PS4 Pro.

Tumble VR

https://farm2.staticflickr.com/1510/25672011772_74da8c4e5e_b.jpg

C’est l’un de mes petits coups de cœur ! Je n’y ai pas joué sur PS3 et encore moins à sa sortie à l’époque du PS Move mais le jeu prend bien son sens en réalité virtuelle. Car oui on parle bien du même jeu mais en VR. Tumble VR c’est typiquement le genre de jeu qui vous fait replonger en enfance quand vous jouez aux cubes de construction. Le concept est donc simple : des défis à relever où vous allez devoir interagir avec les blocs de construction comme des cubes, des cylindres, des pyramides, des parallélépipèdes rectangles et même des icosaèdres ou encore des triacontaèdres rhombiques. Sans vouloir faire non plus un cours de géométrie, Tumble VR incite à la réflexion et la dextérité pour résoudre des casses têtes. Armé d’un PS Move à la main ou d’une simple Dualshock vous allez devoir réaliser la tour la plus haute, démolir une tour en la faisant exploser avec 3 mines et en reversant le plus de solides ou encore concentrer le plus de d’éléments sur une plateforme à taille réduite tout en ne dépassant pas une certaine hauteur. La VR apporte une réelle dimension spatiale aidant à la visée et à la précision dans les mouvements. Un jeu bien sympathique et reposant. Comme pour Headmaster, la petite voix de l’IA qui nous guide a aussi son sens de l’humour et donc mention spéciale à elle aussi. Pour 10 € environ je vous recommande ce titre. Ce n’est certainement pas la révolution de la VR mais ça fait son taff et c’est divertissant.

Until Dawn : Rush of Blood

https://i1.wp.com/static.blog.playstation.com/wp-content/uploads/2015/10/Until-Dawn-Rush-of-Blood-Image-03.jpg

Vous avez toujours rêvé de faire le train fantôme de Disneyland chez vous assis sur votre divan ? Alors essayez le, juste au moins une fois en VR, effet sensation garanti. Les jumpscares fonctionnent… jusqu’à évidemment épuisement puisque les niveaux sont tous les mêmes. Là dessus, de la génération procédurale aurait été la bienvenue. Deux PS Move (un dans chaque mains) ne seront pas de trop pour affronter les zombies pour une visée des plus précises. Un bon jeu VR mais qui ne s’inscrira certainement pas dans la durée.

PlayStation VR Worlds

https://i1.wp.com/media.psu.com/media/articles/image/playstation_vr_worlds_logo.png

Dans cette compilation de jeux je n’ai pu testé que seulement deux expériences VR à savoir Ocean Descent (autrefois nommé Into the Deep lors des démonstrations de ce qu’il s’appelait encore Project Morpheus) qui n’est pas réellement un jeu en tant que telle mais plutôt une démo technique servant davantage à montrer le potentiel immersif de la VR aux aficionados de l’esthétique à la Futoroscope. Vite oubliable par l’absence totale de gameplay, il s’agit juste d’une contemplation des fonds marins qui se résumera à une simple visite sans lendemains. Passons donc au deuxième et déjà dernier jeu en démonstration de cette compilation sur le CD de démo : The London Heist. Ou plutôt le stand de tir de The London Heist qui montre bien le potentiel du motion gaming avec les PS Move mais en un peu moins bien maitrisé qu’Until Dawn : Rush of Blood. Pour le reste et bien je n’ai pas pu essayer, le CD de démo est bien trop avare pour me laisser gouter à Scavengers Odyssey et à VR Luge présents dans le jeu complet.

Super Stardust Ultra VR

https://psmedia.playstation.com/is/image/psmedia/superstardust-ultra-vr-screen-10-ps4-eu-07jul16?$MediaCarousel_LargeImage$

Ayant adoré Resogun et Super Stardust Ultra sur PS4 ; deux jeux du même développeur à savoir Housemarque, j’ai donc craqué pour le mode VR de Super Stardust Ultra disponible à 10 € si vous possédez déjà Super Stardust Ultra sur PS4 sur le PlayStation Store. Deux choses en plus se rajouterons sur le jeu de base : pour les modes classiques déjà existant dans Super Stardust Ultra, une vue 360° se rajoute permettant de vivre une expérience immersive en VR. C’est du plus mais pas indispensable. Le cœur du mode VR c’est ce Mode Invasion qui nous permet d’être dans un vaisseau/tank spatial à la vue à la première personne. Graphiquement plutôt moyen niveau direction artistique, ça reste tout de même bien sympa à jouer surtout en mode hardcore. L’objectif étant de se débarrasser de tous les ennemis rodant dans la zone. Zone qui sera toujours la même quelque soit votre partie. J’aurais aimé avoir d’autres environnements et même une plus grande variété d’ennemis. Néanmoins c’est très jouissif et impressionnant niveau immersion.

EVE: Valkyrie

https://i.ytimg.com/vi/DZ4gpjwJa08/maxresdefault.jpg

Si pour vous être dans un vaisseau spatial a toujours été un rêve de gosse, EVE: Valkyrie vous le propose en VR. A défaut d’attendre Star Wars Battlefront X-Wing VR Mission pour cette fin d’année, EVE Valkyrie arrive à faire le job de la simulation spatiale mais en enlevant tout le côté magique de la célèbre série de Lucasfilm. En fait c’est un peu comme le StarFox mais sans le fox en fait. C’est juste le Star ouais, un Star qui donne une dimension très voire trop réaliste au combat spatial et à l’espace ! Et c’est peut-être ça qui manque à EVE: Valkyrie. De la magie, un univers quoi ! La démo que j’ai pu essayé sur le disque offert avec le PlayStation VR m’a laissé sur la fin : à peine 5 minutes que j’ai eu droit avant le fameux : « Thanks for playing ! ». L’ensemble était très convaincant mais j’en voulais plus… mais clairement pas à 60 balles. Désolé EVE, mais ça sera pour un prochaine fois, surement à une occase ou une indécente promo sur le PS Store à la limite. Par contre faudra quand même que les développeurs VR pensent à faire du multilingue même pour les voix parce que c’est chiant de lire les sous-titres en VR en permanence.

The Playroom VR

https://i1.wp.com/www.roadtovr.com/wp-content/uploads/2016/06/the-playroom-vr-psvr-saloon-1.jpg

Le plus atypique de tous les jeux VR du line-up c’est bien lui : The Playroom VR puisqu’il vous permet de jouer à plusieurs en local sur le PS VR. Alors non : vous ne pouvez pas brancher plusieurs casques à la fois sur la même console. Elle n’en serait même pas capable, déjà que la PS4 fait ce qu’elle peut avec un seul casque, bref. Non là il s’agit plus de mini-jeux exploitant essentiellement le gameplay asymétrique un peu comme le fait la Wii U. C’est à dire que celui qui est dans le casque VR ne voit pas la même chose que ceux jouant avec la manette classique devant le téléviseur. Et faut quand même avouer que ça marche très bien. Bien sûr faut être plusieurs mais quelques jeux sont néanmoins faisables seuls. Au programme : vous incarnez un monstre contre des petits robots ou bien le jeu du chat et des souris, ou encore du coop avec la traque des fantômes dans la maison hantée, ou bien l’incarnation d’un cow-boy qui doit trouver les bandits dans la foule du saloon; ou encore un jeu de plateforme en 3D à faire seul ou avec un ami pour récolter des pièces et aller au bout du niveau. Enfin si vous avez du temps à tuer, vous pouvez vous rendre seul dans la chambre virtuelle pour gagner des jouets au tirage d’un distributeur moyennant quelques pièces virtuelles histoire de vous faire une décoration… virtuelle. Un titre amusant et original pour toute la famille et surtout disponible gratuitement (oui oui gratuitement) sur le PlayStation Store à condition bien sûr d’avoir le PS VR. A ce « prix » là faut foncer 😀 !


« Alors globalement c’est bien le PS VR ? »

Bien sûr que c’est bien. C’est même super par moment dans certains jeux. Ce qui est sûr c’est que la technologie est là est qu’elle fonctionne formidablement bien, on s’y croirait même presque à certains moments. C’est même bluffant. D’ailleurs une bonne chose : à aucun moment j’ai gerbé et à aucun moment je n’ai eu un quelconque malaise, ce qui est quand même plutôt bon signe. Néanmoins on sent que la PS4 est une machine bien limitée techniquement. Des textures peu détaillées ou aliasées par moment mais la PS4 Pro devrait normalement remédier à tout ça tout en priant à ce que les développeurs sur PlayStation VR jouent le jeu.

« Bon alors je craque ou je ne craque pas ? »

Le line-up reste franchement correct sans non plus faire sauter mémé du quatrième étage, mais quand même on retiendra pas mal de bonnes idées de gameplay et des expériences funs. Maintenant craquer ses 400 et quelques euros pour un casque PS VR n’est clairement pas une nécessité absolue aujourd’hui à part si vous êtes un acharné de cette technologie. Mais néanmoins essayez-le, au moins une fois pour vous en rendre compte surtout que les grandes surfaces s’y préparent déjà ou le font déjà. En effet mon ressenti sur les jeux auquel j’ai pu jouer n’est peut-être pas du même avis que le votre. Tout dépend aussi de votre métabolisme, de votre résistance au motion-sickness et au mal des transports et puis c’est aussi une question d’habitude. Maintenant si vous hésitez sur le choix d’un casque, en partant du principe de rapport qualité/prix et sur la ludothèque fournie ou annoncée, il est clair que c’est le PlayStation VR qui est le plus avantageux sur le marché. Une trentaine de jeux au lancement, environ 50 jeux d’ici la fin de l’année 2016 et un peu plus de 150 jeux pour le reste. Si vous cherchez absolument la pointure dans le domaine de la VR, le PlayStation VR n’est pas le plus puissant. Tournez-vous alors sur le Vive d’HTC mais dans ce cas faudra pas être non plus trop regardant sur le prix. Mais si vous comptez vous acquérir du casque de réalité virtuelle de Sony, vous pouvez attendre. D’ici là des bombes arriveront et des titres très attendus comme Resident Evil VII seront là dès 2017.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Prise en main du PlayStation VR : mon avis »

  1. La PS4 pro oui qui va proposer des résolutions supérieures au signal 1080 des jeux pour l’afficher sur l’écran du casque aura un impact bénéfique sur le rendu. Ce sera appréciable et un plus. J’ai fait le test sur Rift et on gagne en profondeur de champ sur les jeux. Comme on a le regard collé sur l’écran en VR la différence saute aux yeux.
    Ne passe pas à côté de Rush pour 20€ en boîte et 7 circuits avec quelques embranchements doubles sur quelques uns, ce serait dommage de passer à côté (enfin c’est mon conseil).
    A plus.

  2. Salut Ray, long time no see. Comme toujours du très bon travail dans ta description et décortication de ce nouveau joujou. Content que ça te plaise. Moi aussi il me plaît bien même si je n’y ai probablement passé moins de temps que toi assurément car le waouhh effect est déjà derrière moi depuis quelques temps déjà au sujet de la VR. C’est donc en connaisance de cette techno depuis maintenant 2 ans que j’attends de réels grands jeux. Et je compte bien sur ce PSVR et les licences exclusives de Sony pour m’aventurer pendant de longues heures dans des aventures immersives et haletantes.
    Bref vivement RE7 par exemple que j’attends avec impatience.
    Ce casque est le plus à même parmi les 3 acteurs principaux du marché actuellement de permettre une utilisation prolongée. Exceptée sa résolution, il a tout pour lui et est vraiment supportable pour de longues cessions : son plus gros atout.
    Pour finir je suis déçu sur ton ressenti de Rush of Blood, ce jeu est une tuerie. Il est très bien amené et propose du fun et jump scares à tout va. As-tu fait le jeu en entier ? Il reste mon favori sur ce casque.
    Allez amuse toi bien.

    1. Merci pour ton commentaire !

      C’est vrai que RE7 risque d’être LE premier system-seller du PlayStation VR car très attendu et c’est un jeu qui prend tout de suite forme en VR.

      J’irai plus loin même en disant que le PS VR est le casque de réalité virtuelle le plus à même à faire démocratiser la VR dans le domaine du jeu vidéo notamment par son prix plus attractif, sa ludothèque plus fournie et son accessibilité facile par son installation/configuration et sa base de PS4 installées.

      Concernant la résolution native du casque ce n’est pas ça le soucis selon moi mais plutôt le problème de résolution native des jeux VR et donc upscalés pour le casque ainsi que les compromis graphiques sur pas mal de jeux comme dans Driveclub VR avec des textures aliasées et peu tessellées dans les décors. Et c’est en ça que je pense que la PS4 Pro arrivera à résoudre ces problèmes avec sa puissance de calcul supplémentaire.

      Maintenant pour Rush of Blood je tiens à (re)-dire que j’ai juste testé la démo du titre présent dans le disque de démos du PS VR et non le jeu complet. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est une killer-app et qui inciterai donc à l’achat du casque (donc un system-seller) mais c’est une expérience vraiment sympa à faire avec une bonne réactivité des PS Move. Ce que j’aurais à lui reprocher c’est qu’à force d’y jouer, tu n’as plus vraiment de surprises car les niveaux sont un peu tous les même à force de les refaire et donc absence d’aléatoire ce qui fait de ce titre un peu un « consommable » en fait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.