E3 2016 : Conférences Microsoft et Sony

Cette année 2016 aura été plus intéressante selon moi du côté des constructeurs Sony et Microsoft, il sera question ici d’apporter mes impressions sur ce qui va se tramer pour l’avenir vidéoludique à partir des conférences E3 2016 de ces deux constructeurs.

Soyons clair : si vous êtes joueur Xbox One, de nouveaux jeux vous attendent cette année mais si vous comptez prendre la console de Microsoft au moins pour cette année (à tout hasard la version Slim de la console qui a été (ré)-annoncée) sachez que vous pouvez selon-moi vous dispenser de votre achat futur. Car si on s’attache à ce que Microsoft nous a montré : le gagnant, au final, reste le joueur sur PC, enfin sur Windows 10 plutôt. D’ailleurs si vous n’avez toujours pas fait la mise à niveau de votre PC sous Windows 10 parce que vous avez la flemme d’attendre pendant la durée d’installation ou bien parce que vous dites « non » à la petite fenêtre intrusive de mise à niveau, la firme de Redmond vous offre tout de même quelques carottes vidéoludiques afin de vous inciter à le faire. En effet toutes les exclusivités Xbox montrées durant la conférence seront aussi disponibles sur Windows 10. A quoi bon d’acheter une Xbox One qui n’offre déjà pas grand chose à se mettre sous la dent, comparé à la concurrence alors que votre PC sous Windows 10 est capable de faire tourner vos jeux en meilleure qualité tout en profitant en plus de la bibliothèque gargantuesque du géant Valve ? On notera qu’au passage que Microsoft arrive à brouiller les pistes avec ses exclusivités Xbox One et Windows 10 puisqu’il est impossible de savoir si les jeux montrés dans cette conférence tournaient sous PC Windows 10 ou sur Xbox One. Car il faut le dire : Gears of War 4, Forza Horizon 3 et ReCore sont très beau… même trop beau pour de la Xbox One.

Xbox-One-S[1]D’ailleurs si vous comptez tout de même acheter la Xbox One S en août histoire de profiter de la vidéo en 4K Ultra HD en Blu-ray ou streaming pour un prix attractif de 299 $/€ pour le modèle 500 Go, sachez qu’une autre console est dans les cartons de chez Microsoft à savoir le Project Scorpio dévoilé en toute fin de conférence. Cette console est censée être « la console la plus puissante jamais crée » selon ses créateurs. Annoncée pour fin 2017, la console sera dotée d’une puissance de calcul quadruplée par rapport à la Xbox One avec 6 Tera Flops. Une puissance comparable à une NVIDIA GTX 1070 (6.5 Tera Flops) qui permettra du jeu en 4K native avec support de l’HDR ainsi que de la réalité virtuelle. Tout ceci sans précisions sur le prix, le design et encore moins les jeux qui exploiteraient pleinement les capacités technologiques de la console. En revanche la console sera rétro-compatible avec les jeux Xbox One existants (et donc aussi de fait Xbox 360) ainsi que les accessoires de la One. En somme on a là une bien belle démonstration technologique sur le papier qui me fait dire qu’il est préférable de retourner jouer sur PC où la puissance de la Scorpio est déjà présente.

Soyons franc : la conférence Microsoft marque le point niveau technologique. Mais c’est bien beau de montrer la puissance s’il n’y a rien de concret derrière cela et je préfère rester sceptique là dessus car on le sait depuis des années : la puissance ne fait pas tout dans une console en témoigne les insuccès de l’Atari Jaguar ou de la 3DO ou encore des faibles ventes de la première Xbox. D’ailleurs côté One, on a pas vu grand chose côté nouveautés. Microsoft préférant ainsi se reposer sur ses licences déjà existantes à savoir Gear of War, Forza Horizon, Crackdown ou encore Minecraft. ReCore et Scalebound étant deux nouvelles licences annoncées bien avant cet E3 2016.

Car sur le terrain des jeux et des nouveautés, c’est bien Sony qui se démarque de la concurrence en faisant le pari de l’innovation vidéoludique. Une conférence très bien rythmée où les jeux se sont enchaînés les uns après les autres. On soulignera notamment l’annonce de Days Gone avec séquence de gameplay et dont l’univers s’inspire de The Last of Us, le nouveau jeu d’Hideo KOJIMA : Death Stranding dont on a pas vu grand chose ou encore l’annonce de Farpoint : une aventure spatiale pensée pour le PS VR.

2016-06-14 11_52_23-PlayStation® - E3 2016 Press Conference _ English - YouTubeEn parlant de VR : une date est annoncée pour le casque de réalité virtuelle de Sony à savoir le 13 octobre 2016 sur le continent américain avec 50 jeux VR pour cette fin d’année. Sony maintient que sa PS4 actuelle est capable de faire tourner de la VR malgré sa faible puissance comparée à un Oculus Rift sur PC. Comme prévu : aucune annonce concernant la PS4 Neo qui n’est désormais plus un secret concernant son existence mais le flou existe encore et toujours si oui ou non ce nouveau modèle réputé plus puissant que la PS4 actuelle offrira une meilleure expérience VR. Et à en croire les trailers des jeux PS VR présenté en tout cas la PS4 est une machine capable de faire tourner correctement de la VR avec notamment la démonstration technique plutôt bluffante de Resident Evil VII.

Côté gameplay, on a eu le droit à du God of War et puis c’est tout pour cause de reboot, en ouverture de conférence et à la réalisation plutôt maîtrisée graphiquement et émotionnellement ainsi qu’Horizon Zero Dawn qui dévoile davantage son système de combat, de loot, de dialogue à choix multiples pour parler aux PNJ, un open world gigantesque qui n’est pas sans rappelé The Witcher et une date de sortie fixée au 28 février 2017.

Une conférence Sony fournie, rythmée et maitrisée avec pas mal de jeux exclusifs à la PS4 qui s’étaleront de la fin d’année 2016 jusqu’à 2017 parmi d’autres. On regrettera tout de même une communication décevante pour Crash Bandicoot qui fait son retour en trois remakes mais dont on ne sait pas grand chose mis à part qu’ils existent. Du coup Sony a préféré passer un trailer de Skylanders Imaginators où Crash Bandicoot apparaîtra ; déception là dessus !

Enfin pour la deuxième (ou troisième même) année consécutive, on citera les éminentes et toujours portées disparues PS Vita et Kinect 2 sauvagement abandonnées par leurs constructeurs respectifs : Sony et Microsoft. Le premier a préféré ne pas en parler et le second a carrément décidé de l’excommunier de sa Xbox One S en ne mettant pas sa connectique derrière la console.

Edit : Selon The Verge, Microsoft prévoit un adaptateur USB pour connecter Kinect 2 à la Xbox One S. Bref pourquoi faire simple alors que l’on peut faire compliqué ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.