PlayStationMemories : 20 ans de génération PlayStation

Les pro-Sony ne vont sans aucun doute pas manquer les 20 bougies de la marque PlayStation de la division Computer Entertainement de la firme nipponne. Rappelez-vous 1994 au Japon : la marque PS fait son apparition dans le monde du jeu vidéo alors que Sony et Nintendo s’était auparavant déchiré après la rupture d’un contrat pour un support CD-ROM de la Super Nintendo nommé Play Station. Sony décide de couper l’herbe sous le pied de la firme du plombier en débauchant des éditeurs et pas les plus petits pour sortir sa console avec un catalogue de jeux assez conséquent pour faire pâlir la concurrence, qui elle se dénombre en 2 géants : Sega, le roi de l’arcade et Nintendo, le seigneur tout puissant. C’est ainsi que des éditeurs fidèles à Nintendo vont se tourner vers Sony comme Namco ou Squaresoft (éditeur des Final Fantasy).

https://i2.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/en/thumb/4/4e/Playstation_logo_colour.svg/631px-Playstation_logo_colour.svg.png     https://i1.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/4c/PlayStation_logo_wordmark_1994to2009.svg/640px-PlayStation_logo_wordmark_1994to2009.svg.png

Tout semble bien parti pour Sony et sa PlayStation, à ses débuts malgré des jeux pas toujours de bonne qualité, elle se vend à plus 100 000 exemplaires le premier jour et rivalise avec un avantage concurrentiel sur la Saturn de Sega. Cette dernière ne va pas tarder à se faire distancé par Sony tout d’abord et l’arrivée massive de jeux plus aboutis, réalistes et une campagne marketing sans précédent. Toute fois, Nintendo ne tardera pas à se montrer et sort la Nintendo 64 en 1996 au Japon et aux USA et en 1997 en Europe, cette sortie tardive et le support cartouche conservé par Big N va se révéler être un handicap face à Sony devenu maître dans le secteur du jeu vidéo. Pourtant Nintendo ne lâche rien et tient encore grâce aux excellents titres sur sa console de salon (Super Mario 64, The Legend of Zelda : Ocarina of Time) et également grâce à sa GameBoy.

https://i2.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/en/thumb/4/4e/Playstation_logo_colour.svg/631px-Playstation_logo_colour.svg.png   https://i0.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/a/ac/PlayStation_2_logo2.svg/640px-PlayStation_2_logo2.svg.png

Sega dans un piteux état financier à cause du four de la Saturn, sort les griffes avec la Dreamcast, première console 128 bits, elle est plus facilement programmable (et piratable) que la Saturn, offre le jeu en ligne… Sony voit d’un mauvais oeil l’arrivée de cette console et développe plus rapidement que prévu la future PlayStation 2 en 1999. L’arrivée de la console en mars 2000 au Japon, et à l’automne de la même année pour l’Occident est un succès commercial malgré un faible line-up. La machine de guerre est en marche avec la PS2. Et ce n’est pas l’arrivée de la Gamecube ou de la Xbox qui va faire tremble Sony. La campagne marketing est lancée, les jeux suivent et les joueurs avec. Résultat : Sega tombe en mars 2001 et signe la mort de la Dreamcast et la PS2 arrive largement en tête des ventes de consoles vendues pour la sixième génération avec plus de 150 millions de consoles vendues dans le monde.

http://vignette2.wikia.nocookie.net/logopedia/images/d/d9/Playstation_logo.svg/revision/latest/scale-to-width-down/311?cb=20130325123836   https://i2.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/b/b2/Sony_PSP.svg/640px-Sony_PSP.svg.png

Après les consoles de salon, Sony tente le coup d’essai dans les portables avec la PlayStation Portable (PSP), une puissance égale à la PS2 mais dans la poche. Le lancement fût bon mais la puissance ne fait pas la console, surtout dans le domaine des portables, et Nintendo le grand leader de ce domaine ne manquera pas de réagir avec la Nintendo DS. La console est un semi-échec car elle ne parvient pas à conquérir les joueurs portables mais les ventes restent tout de même correctes. La PSP Go lancée en 2009 propose un catalogue de jeux dématérialisés mais ce fût un cuisant échec commercial : les ventes ne sont pas au rendez-vous et les joueurs ne veulent pas d’une console portable tout dématérialisé, du moins pour le moment.

http://vignette2.wikia.nocookie.net/logopedia/images/d/d9/Playstation_logo.svg/revision/latest/scale-to-width-down/311?cb=20130325123836   https://i0.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/68/PlayStation_3_Logo_neu.svg/640px-PlayStation_3_Logo_neu.svg.png

2006, la PlayStation 3 arrive et Sony profite pour y glisser un lecteur de Blu-ray dans la console avec la possibilité de se connecter au PlayStation Network pour jouer en ligne et même de la rétrocompatibilité (du moins au début). Mais l’ensemble coûte très cher au final, beaucoup trop cher pour le joueur lambda. Et le prix de départ fait mal au porte-monnaie : 600 ¤. On comprend que Sony s’est ramassé au lancement de la PS3 mais avec quelques ajustements et la suppression de quelques fonctionnalités, nous voilà avec la PS3 Slim en 2009, moins chère et un effort de la part des développeurs permettant de créer des meilleurs jeux : la PS3 étant difficile à programmer en raison de son architecture matérielle complexe. Au final, la PS3 rivalise bien avec la Xbox 360 qu’elle a finit par rattraper avec plus de 80 millions de PS3 vendues. Cependant Sony a perdu sa place de leader : Nintendo et sa Wii ainsi que sa DS se trouve aux anges et ce n’est pas les ventes de la PSP qui vont combler les pertes de Sony. La firme se doit de réagir.

http://vignette2.wikia.nocookie.net/logopedia/images/d/d9/Playstation_logo.svg/revision/latest/scale-to-width-down/311?cb=20130325123836   https://i0.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/df/PlayStation_Vita_logo_SVG.svg/320px-PlayStation_Vita_logo_SVG.svg.png

Elle annonce la NGP (Next-Generation Portable) nom de code de la PlayStation Vita, la petite sœur de la PSP proposant du tactile, 2 sticks analogiques, du Wifi, de la 3G et du GPS. Sony nous ressort le même scénario qu’auparavant : une console puissante mais peu de jeux viennent garnir le catalogue vidéo ludique de la console. Résultat : elle est en dessous de sa concurrente la 3DS. Pourtant le Japon semble être un territoire de sympathie de la console où elle se vend mieux qu’en Occident. Peut-être en raison d’un plus grand nombre de jeux disponibles…

https://i2.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/87/PlayStation_4_logo_and_wordmark.svg/640px-PlayStation_4_logo_and_wordmark.svg.png

Et voici la dernière de la marque : la PlayStation 4 sortie fin 2013 en Occident et fin février 2014 au Japon. Difficile de tirer un bilan définitif, mais elle semble être la première dans les consoles Next-Gen, reste à savoir si elle va rester. En attendant Morpheus et le PSNow, la console est l’antithèse de la PS3 : une architecture simple de type PC et des fonctionnalités sociales (bouton Share). Chiffre : 12,4 millions de PS4 vendues le 5/11/2014.

« For the Players since 1995 »

Après ce petit dossier, il est temps de vous montrer le clip For the Players Since 1995 :

Si on demande à quelqu’un, quelle est sa console préférée ou quelle est sa première console, la plupart répondrons la PlayStation sans aucun doute. Elle a contribué à la démocratisation du loisir : celui de jouer. Le succès grandissant de la marque grâce à la publicité et l’attrait technologique a énormément changé le monde du jeu vidéo mais marque aussi un profond style de vie.  Qui aurait pensé qu’une entreprise aurait basculé à ce point un marché destiné principalement aux enfants ? Peu de gens sûrement. « La PlayStation est-là, et pour longtemps » Ken Kutaragi (père de la PlayStation).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.